Brasserie debus bas G brasserie debus 02

Brasserie Michel Debus – Restaurant brasserie - Bière Artisanale d'Alsace

L'Alsace, la fille de l'orge

Il y a 8.000 ans, c'est en Mésopotamie que des documents archéologiques sur les boissons fermentées à base de grains ont été retrouvés. Les Mésopotamiens ont donc été les premiers à produire de la bière. Après eux, les Egyptiens, puis les Gaulois, qui ont développé le tonneau en bois, vont à leur tour fabriquer ce divin breuvage. Il faudra attendre le VII ème siècle pour qu’enfin,  les moines, les femmes et les artisans prennent le relais et songent à épicer le houblon pour lui donner son goût actuel. Ces artisans seront les ancêtres des premières brasseries industrielles. Aux brasseries monacales, se substituent peu à peu des entreprises indépendantes, parmi lesquelles celle d’Arnoldus Cervisarius, qui fonde, en 1260, la première brasserie alsacienne. La bière d'Alsace "Elsassbier" est née. Et c’est en 1268 que Saint Louis crée le premier corps de métier de brasseur. A Strasbourg, la corporation prend le nom de "tribu des tonneliers".

Des bières en Alsace dès le XIIème siècle

Si les premières brasseries alsaciennes datent du XIII siècle elles connaissent véritablement leur âge d’or lors de l’invasion allemande, entre 1855 et 1870. Grâce aux progrès scientifiques et techniques, la bière passe du stade artisanal à la catégorie industrielle. Les brasseurs profiteront également de la ligne de chemin de fer Strasbourg-Paris pour inonder la capitale de leur fabuleux breuvage. Même les plus anciens ne se souviennent pas, que lors de l’exposition universelle de 1867, les brasseurs strasbourgeois ont raflé TOUTES les médailles d’or. La légende était en marche. A l’étroit à Strasbourg, les professionnels de la bière se sont ensuite repliés à Cronenbourg, Schiltigheim ou encore Koenigshoffen. En 1803, 250 établissements fonctionnaient à Strasbourg. Aujourd’hui, les cinq brasseries majeures d'Alsace, (Kronenbourg, l'Espérance, Licorne, Meteor et Schutzenberger - fermée en 2006 et dont la renaissance a débuté en 2013), toutes situées dans le Bas-Rhin, assurent la production de 60 % du volume national de bière (soit près de 11 millions d'hectolitres) et emploient 1 400 salariés pour un chiffre d'affaires de 1,4 milliard d'euros.

Outre cette production industrielle, il existe encore, ou plutôt à nouveau, une production de bière artisanale au sein de microbrasseries et de brasseries artisanales éparpillées sur tout le territoire. Héritière de la tradition germanique du fait de son histoire partagée, l'Alsace a aussi une tradition de Stammtisch (tablée conviviale champêtre), où la bière accompagne parfaitement la gastronomie alsacienne  et de Biergarten (terrasse en plein-air), où se réunissaient il n'y a pas si longtemps encore, des confréries diverses. La Brasserie Michel Debus est l'héritière de cette histoire Alsacienne de la Bière.

Contactez nous

Les champs suivis d'une étoile (*) sont obligatoires
Informations personnelles
Votre demande